Nos glorieuses éliminations européennes

Alors que certains se caressent sur la qualification lyonnaise contre Odessa (si, si, certains ont trouvé ça bien), d’autres ont senti passer le vent du boulet. Une fois de plus, serait-on tenté de dire. Retour sur les magnifiques dernières campagnes européennes pour constater que nos clubs n’ont jamais été éliminé contre de petite équipes… Enfin, presque.

Saison 2013/2014 (saison en cours)

C1
Lyon – éliminé par Real Sociedad (ESP)
Marseille – éliminé (4ème) en poule contre Borussia Dortmund (ALL), Arsenal (ANG), Naples (ITA)
Paris SG – Toujours en lice

C3
Nice – éliminé par Apollon Limassol (CHY)
Saint-Etienne – éliminé par Esbjerg (DAN)
Bordeaux – éliminé (4ème) en poule contre Eintracht Francfort (ALL), Maccabi Tel-Aviv (ISR), Apoel Nicosie (CHY)
Lyon – Toujours en lice

Bilan : OK, l’OM était condamné d’avance, mais ne pouvait-il vraiment pas essayer de faire au moins un nul pour éviter le ridicule ? Certes, il n’y avait que des cadors, mais zéro points à la fin, ça fait mal. A part ça, Bordeaux, l’ASSE et Nice se sont couverts de gloire face des clubs de gros calibre. Mention spéciale pour les Girondins dans un groupe à leur portée : 1 victoire, 5 défaites. Flippant et tellement révélateur.

saintetienne-esbjerg

Saison 2012/2013

C1
Lille – éliminé (4ème) en poule par Bayern Munich (ALL), Valence (ESP), BATE Borisov (BLR)
Montpellier – éliminé (4ème) en poule par Schalke 04 (ALL), Arsenal (ANG), Olympiakos (GRE)
Paris SG – éliminé par FC Barcelone (ESP)

C3
Marseille – éliminé (3ème) en poule par Fenerbahçe (TUR), Borussia Monchengladbach (ALL), AEL Limassol (CHY)
Lyon – éliminé par Tottenham (ANG)
Bordeaux – éliminé par Benfica (POR)

Bilan : Mis à part l’OM qui pouvait sans doute faire mieux dans un poule abordable, les clubs français se font éliminer par des clubs qui leur sont supérieurs. N’en déplaisent à certains, oui, le football portugais est meilleur que le football français (cf. Benfica-Bordeaux). Aucun exploit à noter durant la campagne, fade.

bordeaux-benfica

Saison 2011/2012

C1
Lille – éliminé (4ème) en poule par Inter (ITA), CSKA Moscou (RUS), Trabzonspor (TUR)
Lyon – éliminé par APOEL Nicosie (CHY)
Marseille – éliminé par Bayern Munich (ALL)

C3
Sochaux – éliminé par Metalist Kharkov (UKR)
Paris SG- éliminé (3ème) en poule par Athletic Bilbao (ESP), Red Bull Salzburg (AUT), Slovan Bratislava (SLQ)
Rennes – éliminé (4ème) en poule par Atletico Madrid (ESP), Udinese (ITA), Celtic Glasgow (ECO)

Bilan : On touche au sublime. D’un côté, l’OM et l’OL se sortent de poules difficiles en C1. Le premier se hisse en quart en sortant l’Inter grâce au dos de Brandao. Le second fait péter un high score contre Zagreb (7-1). Espoirs ! De l’autre, Lyon fait un complexe de supériorité contre un club chypriote qu’il croyait docile et les clubs en C3 disparaissent avant les seizièmes alors qu’il y avait la place (sauf peut-être pour Rennes). Un bon point pour le PSG dont les joueurs, lors du dernier match de poule, ne savaient pas qu’un nul les éliminait. Résultat : match nul tranquillement géré au petit trot.

lyon-apoel

Saison 2010/2011

C1
Lyon : éliminé par Real Madrid (ESP)
Marseille : éliminé par Manchester Utd (ANG)
Auxerre : éliminé (4ème) en poule contre Real Madrid (ESP), Milan AC (ITA) Ajax (PB)

C3
Montpellier : éliminé par Gyor (HON)
Paris SG : éliminé par Benfica (POR)
Lille : éliminé par PSV Eindhoven (PB)

Bilan : Que dire de cette campagne. Globalement, les éliminations se font contre des équipes qui sont supérieures aux clubs français. Le problème vient ici du fait que lors du tirage au sort, tout le monde sait déjà que nos clubs n’ont aucune chance. Et devant le manque de folie et la fatalité, c’est ce qui arrive pour nos chères victimes : le jeu proposé ne nous fait pas croire un instant à l’exploit. Montpellier est au top ! On n’attendait rien de spécial de leur part, mais Gyor, merde !

montpellier-gyor

Saison 2009/2010

C1
Marseille : éliminé (3ème) en poule par Real Madrid (ESP), Milan AC (ITA), FC Zurich (SUI)
Bordeaux : éliminé par Lyon
Lyon : éliminé par Bayern Munich (ALL)

C3
Guingamp : éliminé par Hambourg (ALL)
Toulouse : éliminé (3ème) en poule par Shakhtar Donetsk (UKR), FC Bruges (BEL), Partizan Belgrade (SER)
Lille : éliminé par Liverpool (ANG)
Marseille : éliminé par Benfica (POR)

Bilan : Enfin des émotions ! Bordeaux qui déglingue le Bayern et la Juve dans son groupe, Lyon qui sort Liverpool, puis le Real. La C1 sent bon. Dommage de terminer par deux matches sans burnes contre le Bayern pour l’OL. A part ça, encore un complexe de supériorité vis à vis du Benfica qui élimine systématiquement nos clubs. On passera sur les Guingampais, pensionnaires de L2 embourbés derrière les lignes allemandes.

toulouse-donetsk

Saison 2008/2009

C1
Bordeaux : éliminé (3ème) en poule par AS Roma (ITA), Chelsea (ANG), CFR Cluj (ROU)
Marseille : éliminé (3ème) en poule par Liverpool (ANG), Atletico Madrid (ESP), PSV Eindhoven (PB)
Lyon : éliminé par FC Barcelone (ESP)

C3
Rennes : éliminé par Twente (PB)
Nancy : éliminé (4ème) par CSKA Moscou (RUS), Deportivo La Corogne (ESP), Lech Poznan (POL), Feyenoord (PB)
Bordeaux : éliminé par Galatasaray (TUR)
Saint-Etienne : éliminé par Werder Brême (ALL)
Paris SG : éliminé par Dynamo Kiev (UKR)
Marseille : éliminé par Shakhtar Donetsk (UKR)

psg-kiev

Bilan : Que dire ? En Ligue des champions, pouvait-il en être autrement ? Des tirages au sort pas évident que des équipes françaises ne parviennent pas à contourner avec un peu de valeur et de discipline tactique. Dommage. Quelques bons matches en C3, mais tout est gâché par des équipes bis qui se font défoncer contre moins fort qu’elles (remember Galatasaray-Bordeaux 4-3). La presse se paluche sur un éventuel PSG-OM en demie de Ligue Europa. Mais personne ne se dit que Kiev et Donetsk sont peut-être de bonnes équipes. Résultat, tout le monde s’arrête en quarts.

ANALYSE ET CONCLUSION

En étudiant de plus près les cinq dernières campagnes françaises en Coupe d’Europe, ainsi que celle en cours, on constate plusieurs choses.

Les clubs français ne se font plus seulement sortir par des cadors. Dans le bilan ci-dessus, c’est la fête aux clubs ukrainiens, turcs, portugais, hollandais, russes. Ces pays font clairement partie d’un deuxième chapeau au niveau européen derrière le carré magique Angleterre-Allemagne-Italie-Espagne.

Mais contrairement à nous, eux jouent tous les matches européens à fond et surtout, remportent de temps en temps un trophée européen (Porto 2003, 2004, 2011, Donetsk 2009, Zenit St Petersburg 2008, CSKA Moscou 2005, Feyenoord 2002, Galatasaray 2000). Même, parfois, ils jouent des finales. Si, si, c’est possible ! (Benfica 2013, Braga 2011, Rangers 2008, Sporting Portugal 2005). Dites les gars, on ne pourrait pas placer un club en haut de temps en temps. Le dernier trophée remonte au PSG 1996, la dernière finale à l’OM 2004 et Monaco 2004. Cela commence à faire long et depuis, il n’y a eu qu’une seule demi-finale (Lyon 2010)…

Ce serait drôle si ces pays ne nous talonnaient pas au classement UEFA. Après on ira chialer qu’on n’a plus que deux places en Ligue des champions.

zenit-2008

Pour rappel, les points UEFA acquis lors des matches de Ligue Europa valent autant que ceux acquis en Ligue des champions. Alors, bougez-vous, même sur un dernier match de poule sans enjeu ! Faites-nous un peu plaisir. Il y a des gens devant leur télé, vous savez.

Le problème, c’est que l’on sent une certaine condescendance française dès le tirage au sort. Sous prétexte qu’on évite des gros morceaux, on pense inévitablement que les autres sont prenables. Sauf qu’ils nous tapent désormais quasiment à chaque fois. Et si on s’intéressait aux autres championnats d’Europe pour une fois ? On découvrirait sans doute que le niveau est au minimum aussi « bon » que chez nous, non ? Et par pitié, arrêtons de nous inclure dans les fameux « cinq grands championnats européens« . Cette époque est révolue. D’ailleurs, regardez le classement UEFA, nous sommes 6ème…

Autre constat, je remarque que sur les 6 saisons analysées ci-dessus, la France a envoyé pas moins de 14 clubs en Coupe d’Europe. Vous avez bien lu : 14 clubs différents en Coupe d’Europe en seulement 6 ans ! Au dehors des omniprésents Lyon, Marseille, Paris, Bordeaux, Lille, comment voulez-vous acquérir une expérience européenne en venant une fois, en se faisant dégager bêtement et en ne revenant que plusieurs années ensuite ?

carton

La triste réalité est là. Si nous ne changeons pas notre manière d’aborder les matches européens, si nous n’enclenchons pas le mode Victoire, cela risque d’être compliqué de résister à nos voisins plus motivés. Ensuite, c’est l’engrenage :

Moins de résultats > moins de d’argent qui rentre > moins de bons joueurs > moins d’intérêt > moins de droits TV > de la chouine à tous les niveaux. Bienvenue en Ligue 1…

Publicités
Cet article, publié dans Coupe d'Europe, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s